Gérer son hypersensibilité

Selon la définition de Wikipedia, l’hypersensibilité, en psychologie, est une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, pouvant être vécue avec difficulté par la personne concernée elle-même ou perçue comme « exagérée », voire « extrême », par son entourage.

15 à 20% de la population mondiale serait hypersensible ! J’ai l’impression que l’hypersensibilité est perçue, par beaucoup d’entre-nous comme une maladie, avec laquelle il serait difficile de vivre au quotidien. Lorsque je consulte certains articles sur internet, j’ai les poils qui s’ hérissent. Heureusement que certains parlent de choses positives au sujet des hypersensibles comme l’extrême intuition, leurs formidables capacités d’empathie et leurs talents artistiques.

Je me qualifie personnellement comme un hypersensible, et lorsque j’étais plus jeune cette notion d’hypersensibilité n’existait pas, il fallait faire avec ce que l’on est. Je confirme bien que vivre son hypersensibilité n’est pas une chose facile, surtout lorsque l’on est jeune, et que l’on ignore totalement si ce que l’on vit est normal ou pas.

Je pense que j’aurai porté ce fléau de l’hypersensibilité tout au long de ma vie, si une rencontre n’avait pas tout chamboulé. Après des années de refoulement de mes sensations, au bénéfice d’une intellectualisation des mes perceptions du monde extérieur, cette personne m’invite à accepter et à développer mon hypersensibilité. Elle me dit que c’est un don que je dois mettre au service de la société.

Commence alors une reconquête intérieure et une longue phase d’expérimentation. J’avais déjà pris l’habitude, très jeune de méditer quotidiennement, car j’y avais trouvé un bien-fait dans le contrôle de mes émotions et de mes pensées. Je me suis plongé dans les philosophies anciennes, extrême-orientales, le développement personnel, les thérapies alternatives, afin de comprendre et d’expérimenter.

J’ai pu développé mon intuition et des capacités extra-sensorielles, que j’ai alors transposé dans les contextes professionnels et personnels. L’hypersensibilité est un don formidable, qui vous permet de capter beaucoup plus d’informations en provenance de son environnement que les autres personnes. C’est dans le traitement de ces informations que tout se joue, et non pas dans les ressenties. Plus la quantité et le flot d’information sont importants, plus le traitement cognitif et émotionnel sera complexe, car il faudra retirer l’information la plus essentielle et la plus pertinente, y compris celle véhiculée par les émotions.

C’est dans les pratiques méditatives et corporelles que j’ai trouvé les clés me permettant de maîtriser et de développer mon hypersensibilité. J’ai créé une formation dédiée à la gestion de la hypersensibilité pour vous partager mes outils et mon expérience.

Retrouvez ma formation dédiée à la gestion de l’hypersensibilité : https://aiki-conseil.com/formations-developpement-personnel/

Thierry Huss-Braun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code