L’Aïkido, mon outil pédagogique de communication, l’art de créer un lien.

L’art de la communication fait l’objet de multitudes d’ouvrages et de disciplines professionnelles. Pourtant, il semble, qu’aucune discipline ou théorie réponde parfaitement à toutes les situations rencontrées lors d’un échange entre deux êtres. La communication ouvre un champ d’exploitation immense passant par l’étude des comportements, des émotions et du langage.

Je présente ici une approche simplifiée de la communication dont la source est basée sur une approche kinesthésique de la relation à l’autre. Communiquer commence avant tout par l’établissement d’un lien entre deux êtres. Ce lien implique la naissance d’une singularité, une sorte de point ou de sujet commun autour duquel s’articule le processus d’échange, de communication. Dans le contexte de l’Aïkido, la singularité est créée lors du contact entre deux partenaires. Une fois la singularité créée, il est nécessaire d’entretenir ce lien par une tension physique respectant à la fois les capacités physiques et les volontés du partenaire. Le lien de communication est systématiquement coordonné par l’un ou l’autre partenaire, il y a celui qui donne une information et celui qui reçoit. C’est le début d’un cycle dont le but est de maintenir le lien représentant l’équilibre parfait entre l’auditeur et l’orateur, entre l’acceptation et le don.

L’approche que je propose repose sur les principes suivants :

  • Communiquer nécessite de la création d’une singularité, lien permettant l’articulation des échanges : La singularité est le contact entre deux partenaires, deux entités psychiques et physiques, autour duquel s’articule les échanges. Ce lien doit permettre l’expression des chaque partenaires. Lorsque que lien est sous le contrôle d’un seul, non seulement ce dernier ne peut plus percevoir les réactions du partenaire, mais le partenaire n’est plus à l’écoute de l’autre. C’est le début d’un pseudo conflit …
 
  • Le lien doit être maintenu à son juste équilibre pour permettre une continuité saine de l’échange : Le lien est le siège des échanges. Pour que les échanges puissent aller et venir de part et d’autre du lien, il est important que celui soit libre de toute contrainte, de toute tension ou contrôle, volontaire ou involontaire. Entretenir l’équilibre de ce lien conduit à une communication saine et durable.
 
  • Maintenir le lien nécessite de bien doser l’acceptation et le don d’information : Donner de trop, c’est ne plus savoir accepter assez. L’écoute, aussi bien sur le plan cognitif que sur le plan physique, dans le cadre de la méthode par la pédagogie de l’Aïkido, est l’élément essentiel à un bonne communication, mais écouter reste sans doute la compétence pas plus complexe à développer chez l’être humain. Une approche par le corps reste sans doute le moyen le plus efficace d’aborder ces principes.
 
 

La méthode de communication par le pédagogie de l’Aïkido est une approche unique alliant apports théoriques de la communication et expérimentations pratiques à travers des métaphores martiales. Cette méthode vise un changement profond du comportement du stagiaire.

« Communiquer est avant tout un acte physique réalisé dans la bienveillance et le respect »

Thierry Huss-Braun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code